INSTANTiMMO
24 bis rue Edmond Nocard
94410 Saint-Maurice


INSTANTiMMO - IMMOBILIER QUEL MARCHÉ POUR 2021 ?


Evolution des prix des logements, les envies post confinement, taux d'intérêts, conditions d'octroi des prêts bancaires, voici nos conseils et astuces sur le marché immobilier pour cette année 2021.


Bilan de l'année 2020

Selon les dernières statistiques de notaires et des professionnels du secteur (réseaux et fédérations), le marché a tenu bon. En effet, les transactions seront en dessous de 2019, où l’on avait dépassé le cap record du million mais les 900.000 ventes seront atteintes, ce qui représente une bonne année dans un contexte si atypique avec les périodes de confinement que l’on a connu.

Côté valeurs, selon les notaires de France, on remarque un ralentissement de la hausse des prix au niveau national. " Au 3ème trimestre 2020 la hausse des prix s'atténue : +0,5% par rapport par exemple au 1er Trimestre à +1,9%.


A la recherche du confort et des extérieurs

Moins nombreux sur les marchés immobiliers, les acheteurs gagnent donc en influence : ce sont leurs critères qui vont diriger le marché. Suite au confinement, nous observons donc sur le terrain une réel envie de confort qui devient un critère très important.

Ensuite la typologie des biens recherchés : selon Bien'ici les consultations d'annonces pour les maisons ont augmentés de 70% par rapport à 2019! et le critère "espace extérieur", dans la barre de recherche a littéralement explosé de près de 80% par rapport à l'an dernier.


(Ré)assouplissement des conditions de prêt

Le Haut Conseil à la stabilité financière (HCSF), a annoncé le 17 décembre 2020 qu’il allait assouplir ses recommandations en matière de prêts aux particuliers.

À compter de janvier prochain, les mensualités des emprunteurs pourront représenter jusqu’à 35 % des revenus, contre 33 % actuellement. Pour un couple avec 3 000 euros de revenus, cela équivaut à 15 000 euros de plus sur 25 ans. Les crédits pourront passer de 25 à 27 ans afin de tenir compte du décalage inhérent dans les rénovations lourdes. Enfin, les banques pourront également profiter d’un peu plus de souplesse dans l’application de ces règles. Elles pourront y échapper pour 20 % de leurs dossiers (15 % auparavant), principalement si cela concerne les primo-accédants.


Pour instantimmo : incertains mais optimiste

Avec le manque de visibilité sur l'impact de la crise sanitaire, et la crise financière de nombreux projets pourrait être reportés, décalés voir abandonnés.

En contrepartie, une recherche certaine de changement, du mieux vivre, de sécuriser son avenir financier, l'immobilier reste une valeur sûre pour acquérir sa résidence principale, investir et se constituer un patrimoine.

La plus grande souplesse pour l'accès au crédit, des taux d'intérêts qui devrait rester bas sont d'excellentes nouvelles pour une continuité des projets immobilier.

La confiance est indispensable à l'immobilier.